La mine, 2021

Installation évolutive
Agar-agar, safre
Vues et détails de l’exposition collective à l’Hôtel d’Astier, Forcalquier, 2021

«Ici il est question de transfert et d’échange entre l’œuvre et son support. Les formes qui reposent sur le sol sont faites d’agar-agar, produit gélifiant végétal obtenu à partir d’un mélange d’eau et de poudre extraite d’algues.
Le sol quant à lui, spécifique à la région de Forcalquier et fait d’une roche argilo-sableuse dénommée Safre, résulte d’un dépôt sédimentaire de ce qui était autrefois une mer.
Soucieuse d’inscrire ses œuvres dans un rapport situé et par un procédé d’absorption lente et imperceptible de l’eau par le safre, l’artiste provoque ainsi une double interaction où l’espace transforme les objets et où les formes nourrissent le lieu. L’hygrométrie ambiante confère à l’installation un caractère instable, car elle ne cesse d’évoluer tout au long du temps d’exposition. L’expérience de la visite en devient unique et nous rappelle la course irrémédiable du temps.»

Matthieu Bertéa


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s